Les préparations pour flans

Posted on

102_0018 (2)

Le but de cette rubrique ne sera pas de faire des tests détaillés des nouveaux produits vegan (Vgzone le fait déjà très bien) mais de présenter certains produits auxquels d’autres semblent ne pas avoir pensé, ou pas publié – ou que je n’ai pas vus.

Parfois on a pas envie de se casser la tête, et juste se faire un truc gourmand en un minimum de temps, c’est là que les préparations toutes prêtes interviennent.

Une que j’ai l’habitude d’utiliser c’est la préparation pour flan, et particulièrement celui à la pistache ! une tradition familiale en quelque sorte…

Trouvable dans presque tous les hypermarchés, et réalisable en un rien de temps avec le lait végétal de votre choix.

Personnellement je le fais avec du lait de soja, et je rajoute de l’agar agar, pour qu’il soit plus gélifié, et aussi plus rassasiant. En effet l’agar agar tout en comptant 0 calorie, vous donne l’impression de manger quelque chose d’assez solide, et à votre estomac aussi !

Pour la préparation c’est extrêmement simple c’est marqué dessus :rire:  on amène 1/2 l de lait végétal à ébullition (en remuant pour éviter que ça attache), on coupe le feu, on ouvre le sachet de poudre et si on le souhaite on ajoute une bonne demi cuillerée à café d’agar agar pour 1 sachet de flan, en remuant bien les deux poudres.

On verse petit à petit la poudre dans le lait végétal tout en remuant au fouet, on remet 30 sec à bouillir en remuant toujours, et on verse dans un moule – en silicone de préférence pour le démoulage (moule à canelé sur la photo ci dessus) ou plus simplement dans un bol, un verre…etc

Pour l’agar agar si vous en utilisez, le plus économique se trouve dans les épiceries asiatiques (souvent un sachet avec un poisson dessus – vérifiez quand même les ingrédients), ou en magasin bio la marque Marinoe, qui en vend maintenant en petits pots de 140g (dernièrement j’en ai vu aussi de la marque “les algues gastronomes” en conditionnement de 1kg !) .

Bien sûr ces quelques explications fonctionnent pour tous les parfums de flan, il suffit juste de bien lire les étiquettes, certains mettant du lait en poudre ou du colorant non vegan dans leurs produits.

En magasin bio on en trouve également avec une variété impressionnante de parfums (marque Natali – bioflan)

En vrac quelques uns : vanille, chocolat, caramel, mais aussi noisette, amande, abricots, bergamote, café, chicorée, chocolat/menthe, fraise, citron, lavande, framboise, fruits de la passion, noix de coco, rose…

Je n’ai pas encore tenté de faire des flans maisons, mais l’idée me trotte dans la tête donc peut être dans une prochaine recette :wink:


Canelés vegan

Posted on

Alors cette recette n’est pas de moi, elle a été publiée dans le Vegmag n°32 (magazine qui me manque d’ailleurs) et signée de Franck Scudieri.

Je la publie car je trouve qu’elle n’est pas assez mise en avant sur internet, alors qu’elle est vraiment délicieuse §

Canelés Vegan

102_0009 (2)

J’ai découvert les canelés, spécialité bordelaise, assez tardivement, et devenue vegan je ne voyais pas comment la reproduire, mais cette recette m’a totalement convaincue (et ceux qui l’ont testées semblent tout à fait d’accord)

Pour ceux qui ne connaissent pas, ils sont traditionnellement un peu croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, avec un goût de vanille et de rhum.

On passe à la recette ! Pour environ 17 canelés

Tout d’abord détail important il faut préparer la pâte la veille, la consistance se développe pendant le temps de repos.

Ingrédients :

– 575g de lait de soja

– 105g de margarine

– 430g de sucre roux/ ou blond

– 215g de farine

– 16g d’arôme vanille ou 2 gousses

– 25 g de substitut d’œuf – marque Orgran pour moi (le substitut d’œuf s’achète dans les boutiques de produits vegan en ligne, si vous n’en avez pas, remplacez par de la  fécule diluée dans l’eau également, mais ce ne sera clairement pas le même résultat.

– 72 g d’eau

– 60g rhum (dosez selon votre goût)

La veille donc, faire chauffer lait de soja + margarine, ajouter l’eau, laisser un peu refroidir jusqu’à ce que ce soit tiède (si vous utilisez des gousses de vanille vous pouvez les infuser dans le lait).

Mélanger sucre + farine + substitut d’œuf dans un saladier et ajouter les liquides tièdes, puis l’arôme vanille. Si la pâte n’est pas homogène je vous conseille de la passer au blender ou mixer plongeant.

Laissez la ensuite prendre toute une nuit.

Le lendemain ajoutez le rhum et mélangez, la pâte aura épaissit.

Préchauffez le four à 200°C

Graissez un peu vos moules à canelés même s’ils sont en silicone, pour un meilleur démoulage (traditionnellement ils sont en cuivre pour un meilleur croustillant parait-il) .

Versez la pâte jusqu’au bord des moules (ils ne montent pas beaucoup) et enfournez à four chaud, puis réduire à 190°C.

Les canelés s’apprécient à des degrés de cuisson différents, pour des cannelés assez moelleux comptez environ 40 min de cuisson ; si au contraire vous les aimez plus dorés et un peu croustillants, rallongez le temps de cuisson (environ 15 min), en mettant une feuille d’alu sur vos moules quand vous estimerez que la couleur est assez foncée sur le dessus.
Vous pouvez tout à fait en démouler un pour voir si la cuisson vous convient, et si ce n’est pas le cas, le remettre dans le moule et poursuivre la cuisson.

Laissez tiédir dans les moules (10-15 min) pour qu’ils gardent bien leur forme ,démoulez ensuite et dégustez les tièdes ou froids.

Vous pouvez également les congeler, ou mieux congeler la pâte (dans des petites bouteilles plastiques remplies au 3/4) une fois qu’elle aura reposé une nuit et que vous aurez ajouté le rhum.

Concernant le rhum, pour les straight-edge ou ceux qui n’aiment vraiment pas, vous n’êtes pas obligé d’en mettre, mais moi qui n’aime pas du tout l’alcool en général, dans la cuisine une fois cuit ça passe très bien – et particulièrement pour cette recette.

102_0051

Une invasion de canelés dans ma cuisine !

Enregistrer


Vegansuisse au chocolat

Posted on

Une des choses qui me faisaient encore de l’oeil dans les vitrines des boulangeries… Mais domptée et véganisée j’ai pu retrouver mes viennoiseries préférées !

Profitez-en vous aussi :wink:

102_0336

Alors cette recette en plus d’être une tuerie au petit déjeuner ou au goûter, est très simple à réaliser, je vous conseille de la faire la veille, pour la manger le lendemain.  (mais au pire si vous ne pouvez pas attendre c’est très bon à la sortie du four aussi hein :nonnon: )

Pour cela il vous faudra (pour 2 grands suisses et 2 plus petits) :

– une pâte feuilletée vegan (celle qui marche le mieux pour moi est la “Herta secret de grand mère”)

– des pépites de chocolat, pour la quantité faites selon votre goût

– 1/2 l de lait de soja nature ou vanille

– 40g de poudre impériale ou custard (ou fécule de maïs, un peu d’arôme vanille, et une pointe de couteau de curcuma)

– 100g de sucre en poudre

– un peu de crème ou lait végétal pour dorer

– et un peu de sirop d’érable ou d’agave pour le brillant (la confiture d’abricot marche aussi)

Alors d’abord on prépare la crème pâtissière, on met la poudre impérial (ou la fécule + curcuma) + le sucre dans une casserole, on remue bien, puis on ajoute un tout petit peu du lait végétal, on remue et quand ça fait une crème sans grumeaux, on ajoute le reste du lait, en remuant (ou on met le tout dans un blender ^^ ).

On amène à ébullition toujours en remuant et on laisse épaissir environ 3 minutes sans cesser de remuer (jusqu’à consistance d’une crème patissière).

On met de côté, et quand c’est à température ambiante, on met au frigo.

Une fois que la crème est bien froide, on préchauffe le four à 200°C , on déroule la pâte feuilletée, et là on la coupe en deux, puis encore en 2, de façon à obtenir 4 bandes, 2 grandes et 2 petites tout en conservant la feuille de papier sulfurisée.

Séparer un peu les bandes de façon à ce qu’elles ne se collent pas entre elles.

On sort la crème du frigo, on ajoute une bonne quantité de pépites, ça peux donner l’impression qu’il y a des grumeaux mais ce n’est pas grave c’est juste la réaction normale de la crème pâtissière qui a eu froid ^^ (surtout ne la mixez pas et ne la battez pas).

Étaler sur une moitié de chaque bande la crème pâtissière aux pépites, en n’hésitant pas à en mettre une belle quantité. Rajoutez encore quelques pépites par-dessus si vous êtes chocolate-addict !

Puis replier les moitiés de bande où il n’y a rien, sur les moitiés recouvertes de crème.

102_0041

Ca vous donnera ça niveau forme.

Mettez la feuille de papier sulfurisée avec vos viennoiseries sur la plaque de four (sans tout faire tomber SVP)  four préchauffé à 200°C Notez bien qu’il est possible que votre crème d’étale un peu sur la plaque.

Après environ 10 minutes de cuisson (ou quand le dessus commence à passer du “blanc” au “légèrement doré à certains endroits” ) sortez les et badigeonnez les d’un peu de crème de soja.

Remettez à cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés.

Sortez les du four en les laissant sur la feuille de papier sulfurisé, et mettez un peu de sirop d’érable (ou l’ingrédient de votre choix) pour le brillant façon boulangerie.

Ils se dégustent froids, avec un bon chocolat chaud par exemple, et franchement un dimanche matin ben ça vous promet une belle journée !

: attention après avoir mangé au moins 2 de ces viennoiseries, ne prévoyez pas de triathlon, partie de tennis ou randonnée, comptez un bon moment de digestion en regardant une de vos séries préférée… Vous allez aimer vos dimanche matin !

Enregistrer


Kouigns bigoudennes vegans

Posted on

La star des fest-noz en mode vegan !

kouign1

Alors cette recette, il y a un copyright, parce qu’elle est adaptée d’une recette de ma grand mère , et quand elle les a goûtées, elle m’a dit qu’elles étaient aussi bonnes que les siennes !
Déjà prévoyez une grande poêle, ou une bilig (crêpière bretonne) – poêle antiadhésive pour moi j’avoue – une spatule ou deux pour les maladroits (afin de les retourner vous aurez compris), un grand fait-tout ou une grande couscoussière, enfin en gros un récipient avec une grande contenance, parce que la pâte gonfle beaucoup, une louche, et bien sur des assiettes (faut bien les mettre quelque part quand elles sont cuites).

Il y a pleins de recettes de crêpes, galettes, blinis, et autres pancakes, la spécificité de cette recette tient dans l’ingrédient qui fait gonfler la pâte : la levure de boulangerie fraîche

On en trouve dans le rayon boulangerie des grandes surfaces, ou chez le boulanger (il faut le demander, elle est rarement en vitrine) et ça se présente sous forme de petits cubes, enveloppés.
Alors après le bla bla, la recette :wink:
– 600 grammes de farine de blé
– un peu plus de la moitié du cube de levure fraîche
– 140 g de sucre
– une pincée de sel
– du lait de soja
– margarine pour graisser la poële (plutôt une de gout neutre genre prima4 ou st-Hubert bio)
Alors déjà il faut trouver un endroit chaud où on fera lever la pâte.
Traditionnellement ma grand mère mettait le fait-tout fermé, dans un lit, enveloppé par des tonnes de couettes et de couvertures ; mais vous pouvez aussi le mettre sur la porte de votre four, si celui ci accepte de chauffer avec la porte ouverte (pas comme le mien grrrr…) ou dans le four à température très basse (genre 40°C) et isolé du bas du four par une manique en tissu ou un dessous de plat en silicone (pour éviter que la pâte cuise) ou encore dans une petite pièce à coté du radiateur…    comme vous préférez.
Si on choisit l’option four, on commence par le préchauffer un peu, pendant ce temps on met environ 3/4 de litre de lait à chauffer, à feu doux.
Ensuite on met tout les ingrédients secs (farine, sel, sucre) dans le grand récipient qu’on a trouvé, on mélange.
Dans un bol, on met la levure, et on y ajoute un peu de lait froid en mélangeant bien et en écrasant le cube de levure pour l’incorporer au lait. Il faut que le mélange levure + lait froid soit homogène, et que ça fasse à peu près un demi bol.
On fait un “puits” ^^ au milieu du mélange farine…etc et on y met le contenu du bol. On remue un peu en incorporant doucement une partie des ingrédients secs (comme pour une pâte à crêpe ou un gâteau) mais juste un peu car bien sur il n’y a pas encore assez de liquide pour tout incorporer.
Ensuite on vérifie la température du lait, il faut qu’il soit tiède (pour ne pas cuire la levure mais juste l’aider à monter) et quand il est juste bien, on l’ajoute doucement, petit à petit tout en remuant (toujours pour que le lait tiède ne cuise pas la pâte).
A la fin, la pâte doit avoir une consistance plus épaisse que la pâte à crêpes, mais pas comme du pain non plus !
Là on ferme le récipient qui contient la pâte, et on le met dans l’endroit qu’on a choisi pour la faire lever.
Aller régulièrement voir si votre pâte lève sans y toucher, et normalement entre 20 et 30 minutes plus tard (selon votre choix pour faire lever) ce sera bon, votre pâte aura une texture assez épaisse, avec des bulles, et aura doublé de volume.
Là c’est presque prêt, on a plus qu’à faire chauffer la poêle, avec un peu de margarine, y verser environ une louche de pâte, que l’on étale pas ou très peu. Et quand on voit que le dessous est cuit, (mais pas le dessus) on retourne les Kouigns et on aplatit un peu (moi avec une grande galletière, je les fais 3 par 3 ).

100_0606

Ensuite la tradition c’est d’en faire carrément un repas, et de les déguster avec du beurre végétal salé (oui les bretons en mangent tout le temps ce n’est pas une légende :nonnon: ) comme la St Hubert bio demi sel perso c’est ce que je fais, quand les kouigns sont toutes chaudes ça fond dessus… :espoir:

Mais sinon bien sur vous pouvez varier, sucre glace, confiture, pâte à tartiner genre Chokenut, sirop d’érable, pâte de Spéculoos pourquoi pas…

Vous pouvez les conserver un peu au chaud dans les assiettes avec du film étirable, et ensuite plusieurs jours au frigo. Ca doit pouvoir se congeler, mais ici il n’en est jamais resté assez longtemps pour qu’on puisse tester ^^
Variante, pour des kouigns aux pommes, prenez des pommes qui cuisent bien, genre Canada grise, épluchez les, coupez les en 4, puis en très fines lamelles, et quand vous avez versé une louche de pâte dans la poêle, ajouter des lamelles de pommes dessus, et retournez la comme d’habitude. Super bon comme ça aussi !
Bon appétit  :bzh: