Restaurant Kerlune à Brest

Posted on

On continue sur les restaurants vegan ou vegan-friendly finistériens, avec un petit retour aujourd’hui, sur un restaurant Brestois qu’on a testé récemment : le restaurant Kerlune.

On a vu sur leur page Facebook une image disant « Tarterie VégétaLienne » ; les restos végétaliens sont assez rares dans le coin pour que ça nous donne envie de le tester, d’autant plus que quelques photos avaient titillé notre gourmandise ^^ img_20161112_140351

Nous y sommes donc allés un samedi midi (le restaurant n’est pas ouvert le soir). Il est situé près du pont de Recouvrance, sur une toute petite place. Le cadre est lumineux, avec beaucoup de plantes vertes à l’intérieur (qu’on ne voit pas sur les photos ^^ ), et une terrasse pour l’été. On nous a installés devant la fenêtre, sur des fauteuils bien confortables. La commande se prend au comptoir, et la carte est composée d’ardoises accrochées au mur, elle change régulièrement, selon les saisons. Tout est végétalien, et en grande partie bio et sans gluten. Nous avons pris la formule complète, tarte + salade + boisson + dessert, à 15,50€.img_20161112_140331

Pour le choix de la tarte, on voulait en goûter une chacun, mais le gratin dauphinois (servi comme une part de tarte/gâteau) nous a trop tentés :mrgreen:   L’assiette est arrivée, garnie d’une salade multicolore (présentation magnifique je trouve) et une part généreuse de gratin dauphinois.

Ce n’est pas évident de réussir un bon gratin dauphinois, avec des lamelles fines, bien cuit mais pas trop cuit… bref là c’était parfait :love: ! Par contre ne vous attendez pas à retrouver le goût habituel, nous sommes ici sur une revisite, avec une saveur bien présente de sarrasin, une texture ferme (puisqu’il se coupe en part) et un topping de thym et graines de sésame, le tout servi bien chaud. C’est agréable car on sort des sentiers battus… La salade variée apporte de la fraicheur, la sauce qui l’accompagnait était bonne également mais en quantité un peu trop légère pour moi.img_20161112_131838

Ce jour là il y avait également au menu une socca (galette à base de pois chiche) au potimarron, et une tarte oranaise aux légumes de saison.

Niveau boisson comprise dans la formule il y avait du jus de pommes, multi, jus d’hibiscus, … et d’autres boissons « classiques » chaudes ou froides en supplément (même du vin avec label vegan).img_20161112_133645

En dessert nous avons testé le gâteau coco/sarrasin/chocolat. Au départ on sent surtout le sarrasin, et il faut avouer que dans un dessert on n’est pas tous habitués, ça déconcerte un peu, mais le palais s’habitue et au final c’est bon, léger. Le deuxième gâteau du jour est à l’orange/vanille/noisette, nous avons voulu tester bien que nous ne soyons pas fan de l’orange dans les desserts, et finalement c’est celui que nous avons préféré ! Moelleux, sucré, les saveurs se marient très bien. Comme il est rare de pouvoir déguster un chocolat chaud vegan en dehors de chez soi, on s’est laissés tenter (avec le gâteau :ouioui: ) celui ci était au lait de riz, et servi avec une coupelle de sucre pour doser à notre goût.

Voilà pour notre découverte du Kerlune, nous sommes habituellement des amateurs de cuisine vegan plutôt riche et très gourmande il faut l’avouer  ^^ mais le midi nous mangeons plus léger, du coup ça collait bien. Pour un soir nous aurions trouvé les portions un peu trop légères (évitez d’y amener votre grand-père amateur de grosses entrecôtes/frites pour lui faire découvrir la cuisine vegan, le contraste risquerait d’être trop brutal).

Les ingrédients sont frais, de qualité, très souvent bio, et c’est très bon. L’accueil et le service sont très agréables. La patronne est venue discuter avec nous au moment de régler, et nous a expliqué que le restaurant avait suivi son évolution personnelle, d’abord omnivore, puis végétarien, et maintenant végétalien. C’est toujours agréable de voir que les restaurateurs osent se lancer dans le 100% végétal, (et pas seulement en région Parisienne).

img_20161112_140359Maintenant à vous de tester ! :wink:

Horaires : Lundi-Mardi-Mercredi-Jeudi-Vendredi-Samedi : 12h à 15h30

Fermé le Dimanche

Page Facebook et le site

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Le Sherlock Holmes à Quimper

Posted on

Il y a bien longtemps que je n’avais rien posté, depuis la grande révolution du jus de pois chiche en fait ! Décidément les révolutions sont propices à l’inspiration, puisque c’est une petite révolution à échelle locale qui vient d’avoir lieu non loin de chez moi.

Prévenue par une bonne âme sur Facebook (les réseaux sociaux ont quand même du bon ^^) j’ai appris qu’un restaurant mixte (carné/végétarien/végétalien) venait d’ouvrir sur Quimper ! 8-O

Alors bien s20160408_221932ûr on a dû le tester très rapidement (Burger-Vegan-pas loin de la maison… pas le choix :tantpis: )

Déjà le cadre, nous sommes à Quimper, en plein centre ville, au fond d’une petite ruelle pavée, on pousse la porte et on rentre dans un petit restaurant qui ressemble beaucoup à un vieux pub anglais, lumières tamisées, bougies, pierres apparentes, musique de style Irish envoutante, bref une ambiance magique qui me plaît particulièrement ! :espoir:

Le patron nous explique avoir ouvert un premier Sherlock Holmes à Mons en Belgique, il aime la Bretagne donc vient importer le concept chez nous. Il est très surpris car depuis qu’il est arrivé il nous dit vendre plus de plats végétariens que carnés ! Il faut dire qu’on ne doit pas être les seuls à attendre cela depuis longtemps :-P Une petite demande d’info sur leur carte, pour savoir quels plats nous pourrons déguster : en entrée 2 choix vegan (assiette de beignets d’oignons et légumes frits), pour les plats on a le choix entre un croque (indien) et 2 plats de pâtes (aux légumes ou pesto).

Pour les burgers il y en a 4 vegan pour le moment, dont voici les descriptions :12828359_1724364837776830_1740443320670458621_o

Long Liz : 2 burgers de riz/champignons/tomates séchées, roquette, champignons frais, pesto, pignons de pin grillés

Mary Jane Kelly : burger de courgette, tomate, salade, roquette, champignons, houmous

Miller’s court : burger d’aubergine, salade, tomate, champignons, sauce chili

Basil Rathbone : burger de carottes/cumin, vinaigrette, tomates, crudités

 

Nous demandons de fai20160408_214301-1re un mix des deux entrées possibles, et les beignets arrivent bien présentés dans une petite corbeille en bois garni d’un papier, accompagnés d’une petite sauce type sriracha. Les oignons rings sont très bons, bien fondants à l’intérieur, et les beignets de légumes (panais, carottes et champignons) nous ont bien plu aussi – surtout ceux aux champignons d’ailleurs :ouioui: La portion est très généreuse, une pour deux nous a suffi.

 

Pour les boissons, le choix sans alcool est assez classique (sodas, jus de fruits…) mais les prix sont très raisonnables. Pour les choix avec alcool nous n’en consommons pas, nous pourrions donc difficilement vous en parler, à priori il y a un bon choix de whiskies et rhums.

Ensuite bien sûr le grand moment des burgers ! Le choix a été difficile, nous avons finalement pris un Mary Jane Kelly, et un Long Liz.

Le Long Liz disons le20160408_215444 tout de suite est énorme ! Un genre de double pain (voir la photo) garni de 2 burgers faits à base de riz aux champignons et tomates séchées compacté, très original, un genre de sushi burger (mais sans les algues bien heureusement car nous n’aimons pas ça ^^) ; le goût qui domine clairement est le pesto, qui est bien sûr vegan, nous avons demandé :) du coup si vous n’aimez pas le basilic passez votre chemin. Nous on a adoré :faim:

 

20160408_215458

 

 

Le Mary Jane Kelly est plus petit que le long Liz, mais cela reste un burger très généreux, il est donc composé d’un burger de courgette assez fondant, tomates, salade, roquette, champignons cuisinés et houmous crémeux. L’équilibre entre les ingrédients est très bon, on sent bien le houmous mais également le burger, les champignons, bref le tout forme un ensemble harmonieux en bouche. Par contre si vous réussissez à le manger sans couteau et fourchette il faudra m’expliquer :grat: (bon en même temps pour les burgers j’ai toujours du mal à me passer de couverts sans en mettre partout :oops: )

Nos burgers ont tout les deux été servis avec une quantité très correcte de frites et un peu de salade composée (pour se donner bonne conscience c’est important ! :nonnon: )

Après cela nous n’avions plus faim, mais pour ceux qui auraient encore une petite place, le seul dessert vegan est un sorbet. (édit : il y a maintenant des desserts vegan :youpee: ! voir plus bas )

En matière de burger vegan, à force de séjours gastronomiques dans la capitale, nous sommes devenus assez exigeants, et là vraiment on s’est régalés, burgers très généreux, originaux, saveurs bien maitrisées, et prix raisonnable. Le cadre est vraiment magnifique, ce qui ne gâche rien.

A noter également : les steaks végétaux des burgers sont faits maison, et cuits sur une plaque séparée. Le patron connait bien le véganisme, on n’a donc pas à expliquer par a + b ce qu’on mange ou non, et il faut l’avouer, c’est bien agréable. Le seul bémol pour le moment, ce sont donc les desserts, un petit choix vegan autre que le traditionnel sorbet serait le bienvenu dans l’avenir, même si après un tel burger on l’avoue ce serait plus de la gourmandise ^^

Edit du 20/05/16 : Depuis nous y sommes retournés bien sûr ^^ désolée vous n’aurez pas de photo, mon appareil n’a pas voulu cette fois… Nous avons donc goûté :

Le Miller’s court : Contrairement à ce que la photo sur le menu laisse à penser, il n’y a pas de tranche d’aubergine en guise de steak, mais bien un steak à l’aubergine, et très bon d’ailleurs ! les champignons sont bien présents aussi, et la sauce chili n’est pas forte du tout (ce qui nous a plu, mais là ça dépendra des goûts de chacun), bref encore un très bon burger !

Le Basil Rathbone : Par rapport aux autres nous avons trouvé que le goût de celui-ci est plus léger, légèrement sucré (dû aux carottes du burger), c’est celui qui nous a le moins plu (mais tout est affaire de goût et j’ai discuté avec certains dont c’est le préféré…) à vous de vous faire une opinion ^^

Le croque indien : Il est composé de deux pains polaires, et entre les deux un mélange de tofu soyeux, crème de soja et épices tandoori. Le goût est agréable, mais la texture pourra surprendre ceux qui ne sont pas familier du tofu soyeux. Il est servi avec des crudités et des graines germées, ce sera suffisant pour un déjeuner assez léger.

Suite à la venue de nombreux vegan, le restaurant est en train de véganiser la carte des desserts  :love2: ! En effet ils l’ont bien compris, ce qui convient à un vegan convient aussi à un végétarien et un omnivore :wink: lorsque vous souhaitez un dessert, demandez ceux qui sont végétaliens (par exemple la tarte au chocolat pour les vegans est servie avec de la chantilly de coco et du coulis de fruits rouge, alors que pour les autres il y a une crème anglaise à base de lait)

La tarte au chocolat : Nous l’avons goûtée une première fois lors d’un repas organisé par VegOuest, elle était froide, et nous l’avions trouvée pas assez crémeuse, un peu dure. En fait la raison est simple, cette tarte est bien meilleure chaude (et ce n’est pas évident de tout servir à température idéale pour plus de 30 personnes en même temps ^^ ) lorsque nous y sommes retournés à deux, la tarte était chaude, et vraiment très bonne, fondante. Elle est servie avec une crème chantilly de coco, et un coulis de fruits rouges, le tout s’harmonise très bien. La déco n’est pas en reste, avec des framboises, fraises et groseilles dans l’assiette.

La tarte tatin : vous le savez si vous suivez le blog, je suis très difficile en tarte tatin ! la tarte présentée ici est très bonne, mais je trouve qu’il s’agit plutôt d’une tarte aux pommes que d’une tarte tatin. Elle est servie également avec de la chantilly coco et du coulis de fruits rouges.

Vous l’aurez compris, on vous conseille vivement de tester ce nouveau restaurant Quimpérois, et de nous dire en commentaire si vous l’avez apprécié autant que nous :wink: on compte bien y retourner régulièrement, et tester toute la carte vegan :twisted: (l’article sera édité au fur et à mesure de nos découvertes de la carte)

 

Infos pratiques : Le Sherlock Holmes, 14 rue Treuz 29000 Quimper. Hors-saison, ouvert le mardi et mercredi de 12 h à 15 h, jeudi, vendredi et samedi de 12 h à 15 h et de 18 h à 22 h. En saison, ouvert tous les jours de 12 h à 15 h et de 18 h à 22 h. Contact : 06 84 83 48 61 Page Facebook 

Tarifs : 6€ l’entrée, 8€ les pâtes, 10€ le croque indien, et entre 12 et 15€ pour les burgers (accompagnés de frites et salade)

Précision importante (et rare) les chiens sont admis dans le restaurant, très sympa :good:

20160408_221920

En bonus la musique que le patron m’a fait découvrir et qui colle tellement bien au lieu en soirée : Loreena McKennitt

Ps : Désolée pour la qualité des photos, la batterie de mon appareil est clairement en fin de vie, les photos ont été prises avec la tablette, et il y a aussi un soucis avec certains smileys :-| (nouvelle version de WordPress…).

 

 

 

 


Meringues vegan : le jus de pois chiche, une révolution !

Posted on

100_0007

Bonjour à tous, je ne pouvais pas passer à côté de la révolution dans le monde culinaire vegan : le jus de pois chiche qui monte en neige. Ou comment transformer quelque chose que l’on jetait auparavant sans aucun remords dans l’évier, en délicieux desserts…

Pour cela on peut remercier le créateur du blog Révolution Végétale, blog qui porte bien son nom :ouioui: . Il fallait de la suite dans les idées pour non seulement ne pas jeter ce jus de pois chiche (le jus contenu dans une boîte de conserve ou en verre donc, pour ceux qui n’en auraient pas encore entendu parler) mais en plus le mettre dans son batteur, et tenter de le faire monter en neige :cest pas vrai: . Bref… admiration  :applause:

Je fais donc un post, non pas pour partager une recette dont j’aurais eu l’idée, mais pour partager le résultat, et donner envie à d’autres d’essayer, en plus c’est facile !

J’ai fait plusieurs essais à base de jus de pois chiche, dont je vais discuter avec les autres expérimentateurs culinaires vegan sur ce groupe Facebook que je viens de rejoindre : « Meringue végane – C’est moi qui l’ai faite ! » Je ne partagerai ici que les recettes que j’ai réussies, et donc pour le moment, la meringue française !

100_0114Premier essai, pas assez battu (c’est pour cela qu’elles sont un peu plates) certaines sont à la pistache, mais le colorant était de la chlorophylle en poudre, et ça ne colore pas assez (ou il faut en mettre vraiment beaucoup)

J’ai regardé plusieurs recettes, et j’ai voulu essayer en version toute simple pour commencer :

Pour 100g de jus de pois chiche, 200g de sucre semoule, environ une 1/2 cuillère à café de jus de citron,

Pour celles à la vanille : un peu d’arôme vanille (1/2 c à café environ) et/ou vanille en poudre

Pour celles arôme pistache : un peu d’arôme pistache (1/2 c à café environ) et un peu de colorant vert (naturel ou non)

La recette est simple, toujours la même : Battre  :mrgreen:   On commence par mettre le four à 100°C. Dans le bol du robot on met au début le jus de pois chiche, on bat un peu puissance basse jusqu’à ce que ça mousse pas mal, puis on ajoute 1/3 du sucre (semoule ou sucre glace je ne vois pas trop de différence), on continue à battre (puissance moyenne), on ajoute un autre tiers du sucre, on bat puissance forte, on ajoute le troisième tiers, et le jus de citron. Et quand on a la consistance désirée (un bec d’oiseau se forme quand on enlève le batteur, et il reste, ça ne coule pas, ou très très lentement, on doit pouvoir retourner le saladier sans que son contenu ne tombe) on ajoute l’arôme (arôme vanille, vanille en poudre, arome pistache…etc) et le colorant si on veut (c’est très bon nature aussi) et on bat à nouveau (attention de ne pas ajouter trop d’arôme ou colorant liquide qui risquerait de nuire à la bonne tenue des blancs). Je me sers d’un robot ménager, mais un batteur à œuf électrique doit marcher aussi bien (vous voulez tenter à la main ? heu bon courage :twisted: )

Ensuite si on veux des petites meringues toutes mignonnes on met la pâte dans une poche à douille, et on forme ses meringues sur un papier sulfurisé, si on en veut des plus rustiques, on prend la pâte avec la maryse et on fait les tas comme on veut sur le papier. On enfourne, et on est patient… très patient… J’ai lu qu’il valait mieux ne pas ouvrir la porte du four pour éviter que les meringues craquellent, j’ai donc respecté la consigne. J’avais lu qu’une cuisson de 1h/1h15 c’était bien, moi à ce moment là elles étaient encore molles à l’intérieur, et autant ça ne me dérangeait pas dans les meringues aux œufs, autant là bof, je trouve que ça colle un peu aux dents. Du coup j’ai doublé le temps de cuisson pour les petites meringues (soit 2h30 environ), et pour les grosses je l’ai au moins triplé (3h45/4h) et les ai laissées dans le four chaud porte entrouverte le reste de la nuit. Chaque four est différent, il faudra donc goûter les premières fois pour voir combien de temps il vous faut.

Et ensuite… bonheur… j’ai adoré la première fournée, surtout les jours qui ont suivis, soit parce que mon palais se réhabituait (après plus de 11 ans sans meringues) soit parce qu’elles deviennent meilleures jour après jour ^^. Une fois bien froides je les ai stockées dans une boîte en plastique, et savourées le plus lentement possible (soit… pas si longtemps que ça :cest pas moi: )

100_0010 (2)

La deuxième fournée, j’ai voulu reproduire les énormes meringues que j’achetais dans une boulangerie pas loin de chez moi, rustiques, avec une espèce de grotte mystérieuse à l’intérieur, pleines de textures différentes, du croquant, du très croquant, du fondant… et je trouve que le résultat est pas mal du tout :-): J’ai fait aussi des mignonnes petites meringues roses… :love: ici vues en coupe, et en haut de la page, en entier ; elles ont été battues plus longtemps, et sont donc plus fermes, avec plus de volume.

J’ai également tenté les meringues suisses, mais pour le moment pas assez maitrisées pour vous en parler ici, j’y reviendrai :wink: certains mettent de la gomme de guar dans leur meringues, je n’ai pas encore essayé, je réactualiserai l’article quand ce sera le cas. Pour ceux qui se posent la question une fois la meringue cuite, il est impossible de deviner qu’elle a été faite à base de pois chiche, on ne le sens absolument pas.

En attendant, meringuez bien ! :super:

edit : Vous pouvez aussi juste avant de mettre vos meringues sur papier cuisson, y ajouter des fruits secs, noix ou noisettes hachées, amandes effilées, pralin, pistaches….etc il faudra les incorporer délicatement, à la maryse (spatule souple) mais là il vaut mieux faire des petits tas, ce sera difficile à pocher.

Ajout 29/05: une autre fournée pour un pique nique vegan 100_0001

Enregistrer


Produits vegan chez Toupargel : glaces et falafels

Posted on

Je reviens après une longue absence, qui m’a servie entre autre à faire la nouvelle mouture de VegOuest. Je ne sais pas si je pourrais poster plus régulièrement, mais là il fallait que je le fasse. Un post d’intérêt public vegan en quelque sorte (oui oui !!! :ouioui: )

Je ne sais plus comment j’en ai eu l’idée, mais j’ai voulu voir ce que proposait le site Toupargel comme produits. J’ai donc consciencieusement fait tout les rayons (comme je le fais aussi pour les magasins physiques, ce qui peut avoir le don d’exaspérer mon entourage parfois :oups: )

Mais comme souvent (ici par exemple) ça s’est avéré payant ! Et sacrément payant même !

Bon je vous ai assez fait languir, voici les photos, ce sera plus parlant…100_0010Oui vous ne rêvez pas c’est bien un cône vegan ! :espoir:

Et sexy le cône je trouve  8) : 100_0009 (2)

Et en plus vous savez quoi ? il est très bon ! même mon père omni qui rechigne à goûter des produits à base de soja a aimé, c’est dire !

Pour la glace en elle même, le goût de soja est peu présent je trouve, on sent bien la vanille (qui reste industrielle mais très bonne) et ce que j’apprécie particulièrement c’est que le goût est totalement différent des glaces « Sojami » ou « Sojabio » qui sont au soja lactofermenté, et que personnellement je n’ai pas aimé du tout. Les noisettes caramélisées et le chocolat viennent égayer l’ensemble, et rappelle vraiment les cônes non vegan de mes souvenirs. La gaufrette est très bonne aussi. Et vous savez quoi ? au fond du cône il y a même du chocolat !  :youpee:

Ils sont à 4€55 les 8, ce que je trouve très raisonnable (moins cher que pas mal de marques non vegan), chez Toupargel la livraison est gratuite à partir de 25€, c’est donc rapide à atteindre, au besoin on complète avec des légumes surgelés.

Cônes vanille au Soja : Les ingrédients : Sans Lactose, 100% végétal. soja drink 43.28% (eau, protéines de soja 0.87%), gaufre 16.31% (farine de blé, sucre, matière grasse végétale, émulsifiant: lécithine de soja; sel), végécao 10.73% (matière grasse végétale, sucre, poudre de cacao maigre 1.88%, émulsifiant: lécithine de soja; arôme naturel vanille), sucre, sirop de glucose et fructose, huile végétale (noix de coco), noisette 2.00%, émulsifiant: mono- et diglycérides d’acides gras; arôme naturel, stabilisants: gomme guar, farine de graines de caroube; arôme naturel vanille, arôme, gousses de vanille séchées, sel, colorants: rouge de betterave, curcumine.

Contrairement à ce qui est marqué sur le site ils ne sont pas de la marque Shar, mais de la marque « Ijsboerke ». On retrouve ces glaces également en Belgique dans les magasins Delhaize.

Vous pensez que c’est tout, et bien non, j’ai aussi trouvé ça :

S2006031000282700000_LUn bac de glace vanille vegan, qui une fois légèrement amélioré peut donner ça : 100_0002Et encore il manque la chantilly :miam3:

Ils sont également de la marque « Ijsboerke ». Le bac de 1 litre est à 3,95€, soit moins cher que celui de la marque la plus connue que je ne citerais pas. Pour le goût, la glace vanille est la même que dans le produits précédent, très bonne donc.

Dessert glacé vanille au soja : Ingrédients : Sans lactose, 100% végétal. soja drink 63.69% (eau, protéines de soja 1.27%), sirop de glucose et fructose, huile végétale (noix de coco), sucre, émulsifiant: mono- et diglycérides d’acides gras; arôme naturel, stabilisants: gomme guar, farine de graines de caroube; arôme naturel vanille, arôme, gousses de vanille séchées, sel, colorants: rouge de betterave, curcumine.

Egalement disponible chez Argel à 4,45€.

J’ai également trouvé des falafels, leur aspect ne m’avait pas enthousiasmée, ils sont un peu trop petit (j’aime bien les falafels dodus ^^), et pas ronds (désolée j’ai oublié de les prendre en photo) mais ils se sont avérés être les meilleurs que j’ai goûté à égalité avec ceux des restaurants Maoz. Pas secs du tout, très frais, pas trop gras, bien meilleurs que ceux préparés avec des préparations instantanées ou trouvés au rayon frais des biocoop (à mon avis). Prêts en 7 min au four !

fp002

Falafels Yarden, chez Toupargel : 5€75 les 500g, ingrédients : Pois chiches, eau, flocons de soja, épices, oignons, huile végétale, amidon modifié, graines de sésame, persil, levain de poudre, chapelure (contient du gluten), sel.

Il y avait aussi quelques autres produits vegan, beignets de courgettes et de légumes entre autres, que je n’ai pas encore goûté, je les ajouterais à l’article si j’estime qu’ils valent le détour.

Donc en résumé cet article signifie qu’à peu près n’importe où en France (Toupargel livre un peu partout) vous allez tous pouvoir avoir de la glace vegan vraiment bonne, livrée à domicile !

Et perso même si j’adore cuisiner, je n’ai pas toujours le temps de faire de la glace, de plus quand j’en fais elle a une fâcheuse tendance à se conserver assez mal et vite devenir très dure…                    A nous les tarte tatins ou fondant au chocolat accompagné de leur boule de glace vanille, les cônes dégustés devant un bon film… Et pour ce qui est de la glace vanille en pot, ça ouvre plein de possibilité : sandwich glacés (avec des cookies par exemple), milkshake, gâteau glacé, banana split et autres pêche melba, dame blanche… incorporez y des cookies, du nappage caramel, chocolat… laissez parler votre imagination ! :pompom:

Régalez vous bien et dites moi ce que vous en pensez si vous les testez (et j’espère que vous le ferez, pour qu’ils continuent à en vendre pour toujours :love: ), à bientôt ! :wink:

 

 

 

 


Les gnocchis épinards de chez picard

Posted on

 

100_0009

Alors il y a quelques temps, j’ai découvert en fouinant chez Picard, des gnocchis aux épinards dont la composition était vegan. Je les ai testés, et j’ai adoré :love: , bon goût d’épinards, bonne texture (avec une base de pommes de terre et non de blé comme d’autres), prix pas vraiment plus cher que ceux « nature » des grandes surfaces…

J’y suis donc retourné peu de temps après, cherché, cherché encore… et découvert que ce n’était qu’un produit saisonnier, qu’il n’y en aurait plus !!! :desespoir:

Du coup j’avais renoncé à vous faire un article dessus… et dernièrement en y retournant j’en ai retrouvé  :youpee: ça a du plaire et du coup ils continuent la production :good:

Alors au cas où, si ça vous tente, faites vite des stocks, en croisant les doigts pour que ça dure ! (c’est pour ça que je vous fait l’article en speed avant d’aller au Paris Vegan Day acheter des bonnes choses, voir des amis, et assister à des cours de cuisine – je vous en parlerais peut être dans un prochain article :wink: )

Pour les cuisiner on suit ce qui est marqué sur le paquet, cuisson à l’eau bouillante salée jusqu’à ce qu’ils remontent à la surface, puis on les fait dorer dans un poêle avec un peu de matière grasse.

100_0005

On peu les manger juste comme ça, ou avec du pesto vegan, parmesan végétal, sauce tomate, en gratin, avec une sauce au faux-mage, ou comme je les préfère avec simplement un peu de crème de soja (pour bien ressentir la saveur des épinards)

Bon appétit !

Ingrédients : Purée de pomme de terre 67% (eau, flocons de pomme de terre 19% (pomme de terre 99%, émulsifiant : mono et di-glycérides d’acides gras d’origine végétale, épices), fécule de pomme de terre, farine de blé, semoule de blé dur, amidon de maïs, sel, épinard deshydraté 1.2%, farine de riz.

2,40 € le sachet de 750g

Voir Ici sur le site de Picard

Pour ceux qui ne consomment aucune huile de palme, passez votre chemin, j’imagine que dans « mono et di-glycérides d’acide gras d’origine végétale » il doit y en avoir…

 


Gratin ou tarte cccp

Posted on

100_00111     CCCP En version tarte

 J’aime bien mettre des épices un peu partout, et j’adore l’ail… et aussi les fines herbes… mais parfois je me rend compte qu’en ajouter serait dommage, que ça pourrait « casser » l’harmonie parfaite de saveurs entre elles.

C’est le cas pour ce gratin/tarte

Pourquoi CCCP ? non rassurez vous je ne viens pas de rejoindre un quelconque parti politique, et je ne fais pas de prosélitisme (enfin pas encore… quand il y a aura un parti vegan on en reparlera :twisted: ) c’est juste quelqu’un (qui se reconnaitra) qui me l’a suggéré quand je lui ai parlé du nom.

Mais pourquoi donc CCCP ? mais Crème Carottes Courgettes Poireau évidemment !

Un mariage parfait, que m’a fait découvrir ma grand mère, qui bien que n’étant pas végé du tout, me prépare des bons petits plats à emporter quand je vais la voir :love2:

La recette d’origine c’est une tarte, mais vu que manger des tartes à la pâte feuilletée tout les jours ne serait pas très raisonnable, je l’ai fait en gratin et devinez quoi ? c’est délicieux aussi !

100_0022

        CCCP version gratin

 La recette est ridiculement simple également, que demander de plus ?

Il vous faudra :

– 2 petits poireaux

– 4 courgettes

– 3 carottes moyennes

– de la crème de soja

– sel, poivre

Et c’est tout ! on oublie l’ail, l’oignon, la ciboulette et le thym !! (bon ok vous avez le droit mais je ne garantie plus rien :nonnon: )

On commence par couper les carottes en tranches assez fines (au robot pour moi), on les met dans un casserole avec de l’eau, et on fait cuire pour les attendrir (10/15 min) jusqu’à ce qu’elles soient juste tendres.

On coupe les poireaux (le blanc et un peu de vert) en 2 dans le sens de la hauteur, puis encore en 2, puis on émince finement (ou comme on préfère, ça n’a pas une importance capitale) , on met le tout dans une sauteuse, avec un peu de sel et d’eau (ou de la margarine/huile), pour les faire fondre.

Pendant ce temps on s’occupe des courgettes, je leur réserve la même coupe que les poireaux, mais avec mon robot pour couper les tranches.

Et on les ajoute aux poireaux qui auront bien commencé à fondre. On fait cuire le tout jusqu’à ce que les courgettes soient cuites elles aussi, mais pas en purée. On rajoute les carottes qu’on aura égoutté, le sel et poivre selon votre goût, et la crème de soja (là aussi je vous laisse juge pour la quantité).

Pour le gratin : On verse le tout dans un plat à gratin et on met au four 200°C jusqu’à ce que ce soit bien gratiné

Pour la tarte : On étale une pâte feuilletée vegan (en mag bio ou certaines en grande surface) sur un plat, on pique la pâte, on la précuit éventuellement , on ajoute la préparation de légumes à la crème et on fait cuire à 200°C également jusqu’à ce que la pâte soit bien cuite.

On savoure le gratin avec un steak de soja, du seitan…ou ce que l’on veux

Et la tarte avec une salade verte par exemple.

Bon appetit !

100_0013